La réflexologie et les troubles du sommeil

Qu’est-ce que l’insomnie ? 

On parle d’insomnie lorsque l’on a une difficulté à s’endormir à l’heure du coucher (insomnie initiale), lorsque l’on fait des réveils nocturnes fréquents , ou lorsque l’on se réveille prématurément le matin avec une incapacité à retrouver le sommeil. Prendre plus de 30 minutes pour s’endormir, ou passer plus de 30 minutes éveillé au milieu de la nuit, avec une durée de sommeil inférieur à 6 heures par nuit , représente un problème d’insomnie. Si vous dormez 7 heures ou plus par nuit et que vous vous sentez reposé le jour suivant, vous ne souffrez pas d’insomnie. Si vous avez de la difficulté à vous endormir au moins trois fois par semaine, vous faites probablement de l’insomnie. L’insomnie est plus un problème d’éveil que de sommeil. On peut souffrir d’une insomnie transitoire (problèmes de la vie, inquiétudes), les choses peuvent encore rentrer dans l’ordre , mais après quelques mois, l’insomnie devient chronique.

soigner l'insomnie avec la réflexologie | Troyes | Reflexologue | Laurence Grenier-Soliget

Tout le monde peut souffrir un jour de problème d’insomnie à une période de sa vie. Il n’y a pas de profil type de personnalité, mais certains facteurs vont augmenter le risque d’avoir des problèmes d’insomnie

Les seniors :

Les personnes souffrent plus souvent d’insomnie en avançant dans l’âge, car le vieillissement du cerveau perturbe le fonctionnement de l’horloge biologique. 

 - Les femmes:

Les femmes semblent plus prédisposées à l’insomnie . Les changements hormonaux (règles, grossesse, ménopause) expliquent en partie que les femmes soient plus touchées par l’insomnie. 

 Les émotions :

Les personnes qui n’expriment pas leurs émotions durant la journée , ont tendance à se coucher avec leurs problèmes en tête. Inévitablement, elles s’inquiètent et leurs efforts pour se débarrasser de pensées indésirables ne fonctionnement pas. Les personnes anxieuses n’arrivent pas à décompresser à l’heure du coucher. Bien au contraire, c’est lorsqu’il n’y a plus aucune distraction que les pensées reviennent en force à l’heure de se mettre au lit. 

 

L'hyperactivité mentale :

Ce terme décrit un état d’agitation mentale ou de tension musculaire qui persiste, en quelque sorte, jour et nuit. Les pensées se bousculent et la personne ne parvient pas à faire le vide (tension musculaire, battements cardiaques rapides et température corporelle élevée). 

 

– Les médicaments et substances :

la liste des substances qui perturbent le sommeil est longue ( café, thé, tabac, alcool ...). De façon plus surprenante , l’insomnie figure parmi les effets secondaires de certains médicaments. 

 

– Les maladies chroniques :

certaines maladies chroniques augmentent le risque d’insomnie : l’asthme , l’insuffisance cardiaque, le reflux gastro-œsophagien, l’arthrite par exemple . 

Insomnie chronique: conséquences :

Souffrir d’insomnie chronique provoque divers types de conséquences. Tout d’abord, de la fatigue en journée . Cela se traduit souvent par une léthargie mentale , des problèmes de concentration et de mémoire. La motivation est diminuée , un effort important est requis pour accomplir ce qui est habituellement une tâche simple. 

Paradoxalement, la somnolence n’est pas répandue chez les insomniaques sévères. Les personnes souffrant d’insomnie sont habituellement surexcitées, le jour comme la nuit. 

L’insomnie aigüe peut causer une détresse psychologique et émotionnelle considérable , surtout quand on la perçoit comme une perte de contrôle. Ceux qui luttent chaque nuit contre ce genre de difficultés deviennent irritables, tendus et déprimés. 

Les personnes qui souffrent d’insomnie chronique peuvent aussi développer un sentiment d’impuissance . 

Quoi qu’elles fassent, rien ne semble faciliter leur sommeil. Une insomnie non traitée et qui dure au delà de plusieurs mois, expose la personne à un risque de dépression. 

De plus , l’insomnie perturbe le contrôle de la satiété et augmente l’attirance pour les aliments gras et sucrés, et fait donc grossir. Chez les personnes soufrant d’hypertension, l’insomnie viendra augmenter et aggraver le problème. 

La réflexologie plantaire sera une aide précieuse dans le traitement de l’insomnie .

L’axe hypothalamus / hypophyse sera particulièrement travaillé afin de booster la sécrétion de mélanine , hormone du sommeil, ainsi que les zones correspondantes aux systèmes nerveux et endocriniens pour soulager le stress et apporter une profonde détente .

Selon le type d’insomnie , difficultés d’endormissement ou réveils nocturnes , le réflexologue stimulera les zones réflexes en correspondances avec les organes concernés .